Munchhausen- versiunea franceza - traducere Anica Andrei

 

Münchhausen 

 

la cuisine militaire 

cette académie

de l’odeur 

de la friture d’oignon

mélangée avec la poudre de fusil

nous entrons en ordre, les soldats mastiquant du sable

le capitaine l’ancienne histoire sans une jambe

fait couler de la tisane dans la fatalité

les lettres de chez moi

je les garde non-lues collées à la poitrine

le masque contre les gazes me suffoque la vue

pendant le sommeil je rêve que je dors

au bord d’un lit, un voilier

de l’autre côté, un verger plein de pêchers  

je suis un vieux non-héroïque 

on me dit de me cacher dans le boulet de canon

de cette manière j’arriverai à la maison

plus vite que le son

même avant le décès formel

l’important est d’avoir tous les certificats

dans ce pays les guerres ne durent pas 

il y a tant d’enfants qui naissent

et tous jouent avec des pistolets

au début, chargés seulement de l’eau...

 

 ***

Cu multumire speciala Anicai 

AG

Vizualizări: 47

Adaugă un comentariu

Pentru a putea adăuga comentarii trebuie să fii membru în reţeaua literară !

Alătură-te reţelei reţeaua literară

Insignă

Se încarcă...

Fişiere video

  • Adăugare fişiere video
  • Vizualizează Tot

Statistici

Top Poetry Sites

© 2021   Created by Gelu Vlaşin.   Oferit de

Embleme  |  Raportare eroare  |  Termeni de utilizare a serviciilor